L’actualité humenSciences

La tête dans les étoiles - Épisode 87 : Cubewanos

06/12/2022

Dans la zoologie des objets astronomiques, certains ont des noms évocateurs : galaxies, nébuleuses ou comètes. Pour d’autres, il est plus difficile de deviner de quoi il retourne. C’est le cas des cubewanos.

 

Ce mot fait référence à une classe d’objets du Système solaire dont le premier représentant est désormais nommé Albion bien qu’il fût longtemps désigné provisoirement, le temps que ses découvreurs proposent un nom de baptême « officiel ». Dans leur désignation provisoire, les petits corps du Système solaire sont repérés par leur année de découverte, puis par la quinzaine au sein de cette année, puis par un numéro au sein du mois de la découverte. Les 24 quinzaines de l’année sont repérées par une lettre de l’alphabet allant de A à Y, en omettant le I. Quant au numéro de la découverte, il sera réduit à une lettre allant de A à Z (en omettant toujours le I) pour les 25 premiers, puis de A1 à Z1 pour les 25 suivants, A2 à Z2 pour les 25 d’après et ainsi de suite.

 

Ainsi, Albion, alias 1992 QB1, alias QB1 pour plus de simplicité, a été détecté en 1992, lors de la seconde quinzaine d’août, c’est-à-dire la seizième quinzaine de l’année (c’est le Q) et il est le 27e objet découvert dans le courant de ce mois (d’où le B1). Tous les planétologues le connaissent car il représente un type d’objets prédit des décennies auparavant mais qui jusqu’alors avait échappé à toute détection : les « transneptuniens » qui ne sont pas de nature cométaire et tournent autour du Soleil au-delà de l’orbite de Neptune. Découvert en 1930, Pluton en était jusque-là l’unique exemple mais, dès la fin des années 1940, les astronomes avaient prédit qu’il n’était probablement que le représentant le plus facile à observer d’une population bien plus vaste. C’est peu dire qu’elle resta longtemps discrète puisqu’il fallut attendre soixante-deux ans pour qu’un second objet transneptunien soit découvert, le fameux Albion/1992 QB1. Objet transneptunien dit « classique », il orbite autour du Soleil sans subir notablement l’influence gravitationnelle de Neptune, à l’inverse de Pluton qui accomplit deux orbites autour du Soleil quand Neptune en accomplit exactement trois. Les centaines d’objets désormais connus qui partagent ces mêmes caractéristiques appartiennent donc à la même catégorie qu’Albion, baptisée en son honneur de son nom, suivi du suffixe « o », soit Q-B-« one »-o : cubewano, donc.

 

European Space Observatory/Alain Smette et Christian Vanderriest

 

Crédit : Une des premières images d’Albion, inesthétique et peu spectaculaire mais d’un intérêt scientifique majeur tant les cubewanos renferment des informations importantes sur la formation du Système solaire.